Bataillons d’Infanterie Légère d’Afrique

Cette page sur les Bataillons d’Infanterie Légère d’Afrique :

  • décrit l’uniforme des officiers des  Bataillons d’Infanterie Légère d’Afrique BILA de 1918 à 1940,

  • évoque le parcours d’officiers des Bataillons d’Infanterie Légère d’Afrique BILA,

  • et retrace l’historique des Bataillons d’Infanterie Légère d’Afrique entre les deux guerres mondiales.

Uniforme grande tenue officier français modèle 31 1931 tenue31.fr Zouaves, Légion Etrangère, Bataillons d'Infanterie Légère d'Afrique.

De gauche à droite:

Descriptif de la grande tenue de l'officier des Bataillons d'Infanterie Légère d'Afrique BILA

Historique des Bataillon d’Infanterie Légère d’Afrique de 1918 à 1940.

Stationnés en Afrique du Nord, les 1er, 2e et 3e BILA sont  stationnés en Afrique du Nord et contribuent à la constitution des 1er, 2e et 3e BMILA appelés à combattre en Belgique et en métropole, lors de la première guerre mondiale.

  • Le 1er BILA stationné à Tataouine après 1932, à Tataouine et Gabès en 1939 est dissous en 1940. S’ajoutant au 1er B.I.L.A., bataillon d’active, douze bataillons de réserve furent formés entre septembre et octobre 1939 : les 11e, 12e, 15e, 16e, 18e, 19e, 20e, 21e, 23e, 24e, 25e et 28e BIL ou BILA.
  • Le 2e BILA est dissous en 1927, à la fin de la guerre du Rif. En 1939, il est reconstitué sous forme embryonnaire (une seule compagnie) en Corse.
  • Après la guerre, le 3e BILA tient garnison au Maroc dans le village d’Outat El Haj jusqu’à sa dissolution en 1932, date à laquelle certains éléments sont reversés dans le 1er bataillon, dernier bataillon d’infanterie légère subsistant et alors en garnison à Tataouine (Tunisie) et qui est lui-même dissous le 1er novembre 1940.
  • Stationné en Afrique du Nord (en garnison à Oujda et Médenine en 1917) le 4e BILA est dissous en 1927, à la fin de la guerre du Rif.
  • En février 1919, le dépôt du  5e BILA se trouve à Gabès. Il est en opération dans le Sud Tunisien, à Dehibat à la frontière Tunisie/Tripolitaine (Libye); ce poste est à quatre jours de marche de Tataouine via les postes de Tamlet, Fatmassia et Oum-Souigh. La 4e Compagnie est détachée au Fort Peltier. Début août 1919, le fort de Déhibat est évacué. Le 5e BILA est dissous en 1925.

Page wikipedia.