Bataillons d’Infanterie Légère d’Afrique

Les Bataillons d'Infanterie Légère d'Afrique BILA dans le musée en ligne sur l'histoire et l'uniforme de l'Officier Français de 1918 à 1940.

Cette page:

  • illustre l'uniforme des officiers des  Bataillons d'Infanterie Légère d'Afrique BILA de 1918 à 1940,

  • évoque le parcours d'officiers des Bataillons d'Infanterie Légère d'Afrique BILA pendant l'entre-deux guerre

  • et retrace l'historique des Bataillons d'Infanterie Légère d'Afrique  et de l'armée Française entre les deux guerres mondiales.

Uniforme grande tenue officier français modèle 31 1931 tenue31.fr Zouaves, Légion Etrangère, Bataillons d'Infanterie Légère d'Afrique.

De gauche à droite:

  • Régiment Etranger de Cavalerie.
  • Zouave.
  • Régiment Etranger d'Infanterie.
  • Interprète de langue Arabe.
  • Bataillon d'Infanterie Légère d'Afrique.
Descriptif de la grande tenue de l'officier des Bataillons d'Infanterie Légère d'Afrique BILA

Historique des Bataillon d'Infanterie Légère d'Afrique de 1918 à 1940.

 

Stationnés en Afrique du Nord, les 1er, 2e et 3e BILA sont  stationnés en Afrique du Nord et contribuent à la constitution des 1er, 2e et 3e BMILA appelés à combattre en Belgique et en métropole, lors de la première guerre mondiale.

  • Le 1er BILA stationné à Tataouine après 1932, à Tataouine et Gabès en 1939 est dissous en 1940. S’ajoutant au 1er B.I.L.A., bataillon d’active, douze bataillons de réserve furent formés entre septembre et octobre 1939 : les 11e, 12e, 15e, 16e, 18e, 19e, 20e, 21e, 23e, 24e, 25e et 28e BIL ou BILA.
  • Le 2e BILA est dissous en 1927, à la fin de la guerre du Rif. En 1939, il est reconstitué sous forme embryonnaire (une seule compagnie) en Corse.
  • Après la guerre, le 3e BILA tient garnison au Maroc dans le village d’Outat El Haj jusqu'à sa dissolution en 1932, date à laquelle certains éléments sont reversés dans le 1er bataillon, dernier bataillon d'infanterie légère subsistant et alors en garnison à Tataouine (Tunisie) et qui est lui-même dissous le 1er novembre 1940.
  • Stationné en Afrique du Nord (en garnison à Oujda et Médenine en 1917) le 4e BILA est dissous en 1927, à la fin de la guerre du Rif.
  • En février 1919, le dépôt du  5e BILA se trouve à Gabès. Il est en opération dans le Sud Tunisien, à Dehibat à la frontière Tunisie/Tripolitaine (Libye); ce poste est à quatre jours de marche de Tataouine via les postes de Tamlet, Fatmassia et Oum-Souigh. La 4e Compagnie est détachée au Fort Peltier. Début août 1919, le fort de Déhibat est évacué. Le 5e BILA est dissous en 1925.