Les tenues blanches

Les tenues blanches des officiers dans le musée en ligne sur l'histoire et l'uniforme de l'Officier Français de 1918 à 1940.

 
 

Cette page:

  • illustre les tenues blanches d'officiers de 1918 à 1940,

  • décrit les tenues blanches selon le Bulletin Officiel,

  • et retrace l'historique de l'armée Française entre les deux guerres mondiales.

grande tenue officier uniforme sortie parade modèle 31 1931 képi armée ceinturon bottines lieutenant capitaine commandant chef bataillon colonel général tenues blanches

Tunique en toile blanche (1).

(1) Texte nouveau, modificatif du 19 février 1933 B. 0. p. 495.

 

         Du modèle décrit ci-dessus pour la tunique en drap. La tunique entièrement confectionnée en toile blanche n’est pas doublée. Toutefois, pour assurer le bien-aller et un maintien suffisant de l’effet, la partie supérieure des devants est renforcée intérieurement par un léger plastron façonné en toile du fond. 
Les coutures de montage sont rempliées et piquées, sauf les coutures d’emmanchures qui sont garnies intérieurement d‘une bande de toile légère.
Les boutonnières sont faites en fil; les boutons d’uniforme sont mobiles, ils sont reçus par des œillets surfilés et retenus en dessous par des petits anneaux brisés passés dans les queues.

A cet effet, le parementage du devant droit est laissé libre jusqu’à la taille pour permettre d’enlever facilement les boutons.

La doublure du col, en toile du fond, forme une sous-patte dont le bord inférieur est libre en partie. Cette sous-patte est percée de cinq œillets destinés à recevoir les boutons tibis servant à fixer le col blanc en toile.

Brides d’épaules. — Les brides d’épaulettes sont identiques à celles ’de la tunique de drap, mais elles sont mobiles et se fixent à la tunique au moyen de brides en fil et d’agrafes.

Broderies et insignes de grade. — Les broderies du col sont remplacées par des pattes de collet mobiles. Ces pattes sont fixées au col, par des brides en fil et des agrafes.

Elles sont confectionnées en drap noir et taillées en forme d’acolade (longueur prise à l’extrémité du col, en haut 125mm environ; en bas 80mm environ)

Ces pattes sont ornées de broderies en or de même modèle que celles ornant le col de la tunique en drap. Les broderies des manches sont formées d’une bande circulaire de feuilles de chêne, brodées sur une bande de drap noir et surmontées du nombre d’étoiles correspondant au grade.

Cette bande est ajustée sur la manche et maintenue par des passants en cordonnet ou façonnés en points de boutonnières; ses extrémités sont munies d’agrafes venant se fixer sur les passants placés en dessous de la manche.

ÉPAULETTES.

Epaulelles. — Les épaulettes sont en or.

Chaque épaulette se compose de trois parties : le corps, les tournantes, entourant l’écusson, et les franges.

Corps : le corps est brodé sur drap bleu foncé; il a 170mm environ de longueur, il est légèrement bombé et comprend :

a) Une patte (120mm environ de long et 60mm environ de large) brodé à huit chevrons en cannetille mate et paillettes, comptées entre chaque chevron. La bordure est à dents en cannetille mate et paillettes torsadées. En haut de cette patte et en son milieu est fixé un bouton d'uniforme de 15mm de diamètre. Une agrafe est fixée à une plaque de métal sous le corps de l’épaulette.

b) Un écusson de 50mm environ de longueur et 85mm de largeur. Son fond est brodé en harbachure enlevée; l’entourage est guipé mat aux paillettes torsadées et encadrement cordonnet.

L’écusson est orné : pour les maréchaux, de deux bâtons croisés en émaillé bleu foncé et étoiles argent réunies par un ruban en émaillé rubis; pour les généraux de division, membres du conseil supérieur de la guerre, de cinq étoiles en argent disposées : quatre en forme de losange sur l’écusson, et la cinquième sur la pointe du quatrième chevron; pour les généraux commandants de corps d’armée, les quatre étoiles en argent disposées en forme de losange sur l’écusson; pour les généraux de division, de trois étoiles en argent disposées en forme de triangle sur l’écusson; pour les généraux de brigade, de deux étoiles en argent disposées sur l’écusson, perpendiculairement a l’axe du corps. 

Les étoiles sont à cinq branches, de 13mm environ de diamètre aux pointes. 

Tournantes entourant l’écusson : au nombre de trois : au milieu, une tournante réduite de 13mm environ de diamètre, roulée retors mat et cordonnet et deux autres, plus petites, l’une de 6mm entre la grosse tournante et l’écusson, l’autre de 3mm au dessous de la grosse tournante.

Officiers du 34ème Bataillon du Génie à Bizerte (Tunisie).

grande tenue officier uniforme sortie parade modèle 31 1931 képi armée ceinturon bottines lieutenant capitaine commandant chef bataillon colonel général tenues blanches

Poursuivre votre visite ou bien revenir à la page d'accueil pour visiter une autre page.